Lâm al-qabd par le lâm al-qabd

La subtile mise en vis-à-vis de deux arcs, Apparent (dhâhir) et Occulté (bâtin)

Après que nous soyons parvenus, de la Hadra de la pérennité (khouloûd), au degré de la wilâya… ou, dit autrement, après que nous ayons découvert et connu le Alif al-mouqaddar...

L’Apparent est l’Occulté, le Premier est le Dernier

Disions-nous, Allâh ﷻ ne connait pas les choses uniquement en leur qualité de choses apparentes, mais plutôt Il ﷻ les connaît de par le fait qu’Il est l’Apparent (al-Dhâhir).

Ta connaissance des choses ne te confère aucun pouvoir d’action sur elles

Considère donc ta science (‘ilm) par toi-même, au travers des réalités profondes (Haqâ’iq) de ta nafs, et ce malgré que ces réalités profondes intrinsèques à ta nafs...

Tu es un spectre, ou une vague, fluant dans le temps

La science suit toujours la chose selon ce qu’elle est. Ceci est parfaitement clair dans la Parole divine : « Chez Moi, la parole ne change pas. »...

Au sujet de la Salât Ibrâhîmiya

Le lâm fut nommé lâm al-qabd (le lâm de l’oppression, ou le lâm qui s’empare) du fait qu’effectivement il s’empare des esprits. Il ne représente pour le cheminant rien d’autre que l’Ange de la mort lui-même… bien évidemment, jamais le disciple n’acceptera cette mort totale et absolue.

Suivez-nous sur les réseaux

Dernières publications

Les livres du Shaykh